QU’EST-CE QUE L’ACCESSIBILITÉ NUMÉRIQUE ?

L’accessibilité numérique permet aux personnes en situation de Handicap d'accéder aux contenus et services digitaux. Pour ce faire on applique aux interfaces digitales des normes d'accessibilité émises par le W3C (World Wide Web Consortium) et pensées par des ergonomes pour chaque type de handicap. L'accessibilité couvre également des notions liées à la compatibilité matérielle et logicielle ainsi qu’à la performance des réseaux. Tous les utilisateurs devraient alors percevoir, comprendre, naviguer, mais aussi interagir et créer du contenu. En France, l’accessibilité numérique est portée par la Loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées  et notamment l’article 47 sur l’accessibilité numérique . Les entreprises doivent donc s'adapter et proposer des services d'accessibilité numérique sur toutes leurs plateformes web : on peut parler d’UX Design, de technologie d'assistance, de démarche pas à pas, …

L’ACCESSIBILITÉ NUMÉRIQUE DANS LE PROJET « MON PARCOURS HANDICAP »

"Mon Parcours Handicap" est un portail national unique qui vise à faciliter l’information, l’orientation et les démarches des personnes en situation de handicap sur l’ensemble de leur parcours de vie. Pour ce faire, les équipes qui développent cette plateforme se sont données pour mission de garantir un haut niveau d’accessibilité numérique. La plateforme s’adresse à un public très diversifié. L’accès à l’information est souvent difficile si les différents types de handicaps n’ont pas été pris en compte dès la conception. 

QUELLES SOLUTIONS ONT ÉTÉ MISES EN PLACE ?

• Pour les personnes malvoyantes, un haut niveau de contraste est respecté et vérifiable avec des outils comme Color Contrast Analyser, l’information n’est pas véhiculée que par la couleur, par exemple nos messages d’échec en rouge sont accompagnés d’un titre "erreur de saisie", les liens et pages actives sont marqués par un double style couleur et soulignement.

• Pour les personnes non voyantes utilisatrices de lecteurs d’écran, l’information est structurée entre autres par des balises de titre < h1 > à < h6 > pour permettre à l’utilisateur de naviguer plus rapidement de titre en titre, sans avoir à parcourir la page intégralement. Les images et vidéos possèdent des alternatives quand cela est nécessaire sinon les contenus sont masqués des lecteurs d’écran pour ne pas surcharger en information.

• Pour faciliter la navigation et les interactions des personnes ayant des troubles moteurs, les liens et boutons sont espacés de 40 pixels, leur zone de sélection est élargie avec au minimum des marges de 44 pixels en hauteur et en largeur et des pop-in de vérification sont présentes pour valider avec l’utilisateur ses actions (enregistrer, modifier, supprimer ou quitter une procédure en cours). Un menu, fil d’ariane, barre de recherche, plan du site et boutons d’accès rapides au menu et contenu de la page ont également été intégrés.

• Pour les personnes dont la concentration, l’apprentissage, la mémorisation ou la compréhension peut être altéré par un handicap cognitif, chaque icône est rendue explicite, des formulaires simplifiés et assistés ont été créés avec indication du nombre d’étape dans un processus, description des étapes, affichage des erreurs de saisie et de pop-in récapitulatives de donnés saisies.