Garant de la souveraineté

Confier ses données à un tiers, surtout lorsque l’on gère des informations sensibles, soulève de nombreuses questions relatives aux conditions d’exploitation des informations, aux qualités intrinsèques du partenaire à choisir. Les réponses apportées par Informatique CDC lui confèrent une position unique.

Affirmer la souveraineté des données publiques

Avec le développement du Cloud computing et de la virtualisation, la localisation des datacenters n’est plus une question technologique mais devient un enjeu stratégique. L’implantation nationale des infrastructures d’Informatique CDC assure à ses membres que le droit français s’applique en matière de protection des données.

Partager des valeurs communes

Le statut de GIE, l’actionnariat exclusivement français et les investissements qui ne sont portés par aucun fonds, préservent l’indépendance d’Informatique CDC. C’est l’efficience des missions menées pour ses membres qui anime Informatique CDC et non la recherche de bénéfices.

Préserver la stratégie de ses membres

Pour les membres d’Informatique CDC, comme pour les acteurs publics dans leur majorité, l’externalisation de leurs systèmes d’information ne doit en aucun cas être synonyme de perte du pilotage stratégique de celui-ci.
Maître d’œuvre, Informatique CDC agit pour le compte de ses membres qui peuvent, compte tenu du fonctionnement du GIE, intervenir directement dans la gouvernance de leurs SI et préserver ainsi leurs logiques métiers.

Assurer la valeur et les services sur le long terme

Assurer l’intégrité, l’accessibilité, la sécurité et la conservation des données publiques est un engagement de long terme. Externaliser un système d’information requiert dès lors de choisir un opérateur stable et pérenne, capable de s’engager dans la durée. Créé il y a cinquante ans par la Caisse des Dépôts, Informatique CDC entend, tout comme son actionnaire majoritaire, répondre à cette mission d’intérêt général.