Bilan Carbone ICDC

Afin de lutter contre le changement climatique et de s’adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements de réduction des émissions des gaz à effet de serre (GES) ont été pris aux échelle mondiale, européenne et nationale.

Obligatoire pour les entreprises de plus de 500 salariés, le Bilan Carbone® permet d’évaluer les émissions de GES générées par les activités d’une entreprise et de mettre en évidence les actions envisageables pour réduire l’empreinte carbone.
Dans le cadre de cette étude, les émissions globales de GES générées par les activités d’Informatique CDC, en 2017, ont été évaluées à 9 059 T.eq.Co², soit une valeur légèrement inférieure à celle de 2014 ( 9 076 T.eq.Co² en 2016 ).
Le poids carbone total d’un salarié ICDC en 2017 s’élève à 11,4 T.eq.Co². Ce chiffre est cependant à nuancer car, comme l’exige la méthode Bilan Carbone® éditée par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), il ne prend pas en compte les prestataires. En prenant également en compte l’impact environnemental des prestataires présent sur les différents sites, le poids carbone total par position de travail passe ainsi à 9,13 T.eq.Co2.
Cette valeur reste, comme en 2014, bien supérieure au poids carbone moyen des entreprises du tertiaire en France qui est de 7.3 T.eq.Co² par salarié. Cet écart, s’explique par l’hébergement de datacenters.

[ () Cas : equivalent a pour une image en mode image ]
PNG - 63.6 ko

Comme en 2014, le poste « immobilisation » est le poste le plus émetteur en GES. En effet, il représente en 2017 près de 42 % des émissions totales, contre 36 % en 2014. Cette augmentation de 15 % en deux ans est le résultat des investissements réalisés dans le mobilier de bureaux et dans les différents équipements informatiques.
Le poste « Intrants » représente 23 % des émissions totales en 2017, et enregistre une très légère augmentation par rapport à 2014. Celle-ci s’explique par l’évolution du facteur d’émission associé aux repas AGR qui est passé de 2,27 kg de Co2 par repas en 2014 à 4,32 kg de Co² en 2017.
La poste déplacements enregistre quant à lui une baisse de l’ordre de 10 % entre 2014 et 2017, mais demeure le 3ème poste le plus émetteur en GES pour ICDC.
A noter qu’en 2017, les déplacements des visiteurs ont été pris en compte pour la première fois. Cependant leur faible impacte ne représente que 1 % du total des émissions pour ce poste.
On note au niveau des déplacements une nette diminution des émissions liées aux trajets domicile-travail (-16 %) et une forte augmentation des émissions liées aux déplacements professionnels (+22 %). Les collaborateurs ont d’avantage emprunté les transports en commun en 2017 dans le cadre de leurs trajets domicile/travail. Pour les déplacements professionnels, cette forte hausse s’explique par l’augmentation du facteur d’émission de l’avion (Facteur d’émission calculé par l’ADEME).

Ces 3 postes représentent près de 80 % des émissions de GES d’Informatique CDC.

Le Bilan Carbone 2017 permet de constater qu’un certain nombre d’actions qui ont été mises en place depuis 2014 ont porté leurs fruits. Notamment sur le volet « Fret » qui enregistre une diminution de 47 %, relative à la limitation du fret aérien.
Informatique CDC a également poursuivi ses efforts pour diminuer ses consommations énergétiques, avec notamment l’optimisation énergétique du Datacenter d’Arcueil, l’installation d’éclairages LED aux parkings d’Arcueil 3 et dans divers locaux et espaces de circulations.
Ce bilan a également permis de mettre en évidence des actions pour réduire l’empreinte carbone d’ICDC, comme l’intégration de critères environnementales dans le choix des matériels informatiques, ou encore le rallongement de la période d’utilisation des PC et matériels présents sur les sites.
Toutes ces préconisations sont à retrouver dans le Rapport Bilan Carbone d’Informatique CDC.

Si vous souhaitez recevoir l’intégralité du rapport Bilan Carbone d’Informatique CDC, merci d’envoyer un mail à : Dev-Durable-ICDC@caissedesdepots.fr

Remonter en haut de page